publié le 20 mars 2017
Manger bio et local à l’honneur ce week-end à Montreuil

J’ai eu le plaisir de me rendre ce week-end à plusieurs événements placés sous le signe du manger bio et local à Montreuil : Marché paysan et citoyen organisé par « Les Amis de la Conf' », Marché du vin bio organisé par « Bouffons Bio », fête de quartier « Faites de la quiche solidaire »organisée par l’association « Sacamalices 93 ».

A cette occasion, j’ai eu le plaisir de rencontrer de nombreux citoyens, acteurs associatifs et commerçants soucieux de mettre en place un mode de développement plus respectueux de l’homme et de la planète.

C’est le combat que la gauche mène depuis 2012 pour répondre au défi de la transition écologique. Nous avons, notamment, soutenu le principe de l’interdiction de la culture des OGM. Une politique en faveur de l’agriculture bio a été menée tout au long du mandat avec 21 nouvelles fermes bio chaque jour sur les 6 premiers mois de l’année 2016 ; + 1,5 million d’ha bio sont cultivés à ce jour.  Nous avons également mis en place une expérimentation en matière d’étiquetage alimentaire avec des logos compréhensibles et simplifiés sur la valeur nutritionnelle des produits. D’autres mesures ont également été adoptées telles que la généralisation des « doggy bags », la possibilité à chacun au restaurant d’emporter le vin qui n’a pas été bu, l’interdiction aux grandes surfaces de détruire les invendus.

Pour lutter contre les pesticides, nous avons interdit l’usage des produits phytosanitaires dans les espaces verts par les collectivités ; interdit l’épandage aérien des produits phytosanitaires ; interdit la vente des produits phytosanitaires en libre-service aux particuliers ; interdit la plupart des néonicotinoïdes à partir du 1er septembre 2018 avant une interdiction totale en 2020.

Nous allons continuer ce combat avec Benoît Hamon qui propose notamment les mesures suivantes : 50% de repas bio seront servis dans la restauration collective, interdiction des perturbateurs endocriniens, lancement d’un plan d’efficacité énergétique (isolation, transports en commun, véhicules propres), porter à 50% la part des énergies renouvelables dans le mix électriques d’ici 2025, sortie du nucléaire à l’horizon d’une génération (objectif 25 ans), mise en place d’une taxe carbone,  la sortie maîtrisée du diesel à horizon 2025 pour les voitures neuves, etc.

paysan 2

conf paysanfaite de la quichevin bio 2vin bio