publié le 7 mai 2014
Communiqué de presse de Razzy Hammadi

Quinette-Gallay, de la reprise au redressement nous serons présents.

 

C’est avec soulagement et satisfaction que j’ai appris la reprise de l’entreprise Quinette-Gallay par le groupe japonais Kotobi.

Dès 2013, lors de la liquidation judiciaire de l’entreprise, je m’étais rendu dans les locaux de l’entreprise afin d’y rencontrer les salariés et interpeller la direction quant à la nécessaire transparence concernant les comptes de la société. Au premier trimestre, c’est avec  les élus de la région, dont Tania Assouline, conseillère régionale de Montreuil que nous nous sommes mobilisés pour que ce fleuron industriel national ne ferme pas ses portes, et signifier à tout repreneur que la puissance publique serait prête à soutenir toute initiative sauvegardant l’entreprise et l’emploi, que ce soit au travers du dispositif régional « rebond » ou de la banque publique d’investissement.

Le groupe Kotobi avec un projet industriel et positionnement haut de gamme pertinent s’est engagé auprès du tribunal de commerce de Bobigny à ce que 45 ouvriers puissent conserver leurs emplois et à ce que les ateliers de production restent à Montreuil.

Aujourd’hui plus que jamais, nous devons être auprès des salariés pour assurer que l’essentiel de cette entreprise soit préservé et faire en sorte d’activer l’ensemble des dispositifs permettant reclassement et reprise de l’emploi pour le plus grand nombre.

En lien avec les services de l’État, j’appelle l’ensemble des élus du territoire à agir de concert afin de réaliser le meilleur accompagnement social qui soit et favoriser la réussite de cette entreprise, qui n’aurait jamais dû cesser d’être un leader européen du secteur.