publié le 24 septembre 2013
Compte-rendu de la commission d’enquête pour le prolongement du tramway T1

Suite aux différents échanges avec de nombreux Montreuillois et à ma propre réflexion sur le devenir du territoires des Ruffins et des Murs à Pêches, j’ai souhaité intervenir dans le cadre de l’enquête public sur le prolongement de la ligne de Tramway 1 auprès du commissaire enquêteur avec Tania Assouline, conseillère régionale d’Ile-de-France.

Comme chacun pourra le constater en consultant le document ci-dessous, nous nous réjouissons de cette avancée significative pour les riverains et l’ensemble des Montreuillois, mais nous interrogeons toutefois sur les modalités de concertation qui permettrons à chacun de s’exprimer. Au-delà de cet aménagement, il s’agit donc de définir ensemble l’avenir de ce territoire en pleine mutation.

Monsieur le Président,

 

Elu du territoire de la Seine-Saint-Denis, nous tenons aujourd’hui à vous faire part de quelques remarques dans le cadre de l’enquête publique sur le prolongement du T1 de Bobigny à Val de Fontenay. De prime abord, nous nous réjouissons de cette décision et de l’aboutissement de ce projet qui va permettre un maillage en transports de certains quartiers de Montreuil jusqu’alors abandonnés. D’autres projets devront ainsi suivre pour notre ville, comme le prolongement de la ligne 11, de la ligne 1 et celui tout aussi attendu de la ligne 9 du Métro.

 

L’engagement des collectivités (Région, Conseil général) pour développer les transports de proximité doit être salué. Il va trouver un nouveau souffle avec les récentes décisions de l’Etat pour le Nouveau Grand Paris. Cette enquête est l’occasion pour les habitants de soulever leurs inquiétudes sur le projet tel qu’il est présenté aujourd’hui. Nous souhaitons relayer celles de nombreux habitants au sujet de la fermeture du tronçon de l’A186 et ses conséquences sur la circulation dans le haut de Montreuil notamment.

 

Si la transformation de ce tronçon d’autoroute en avenue ne nous pose a priori pas de problème, nous sommes interpellés sur les conséquences d’une fermeture à la circulation de cette voie. Nombre d’habitants craignent ainsi un engorgement de la rue de Rosny, et s’inquiètent d’un éventuel ralentissement de circulation des lignes de bus 102 et 121. Nous souhaitons donc avoir des éclaircissements sur cette partie du projet, le projet urbain du Haut Montreuil restant à construire. Aujourd’hui de nombreuses rues sont déjà congestionnés, les stationnements sauvages ou en double file se multiplient. Cet état de fait détériore fortement le cadre de vie de ses habitants.

 

L’arrivée de nouveaux modes de transport représente une formidable opportunité pour transformer ces quartiers et améliorer la vie de ses habitants. Mais cette transformation ne se fera pas sans tenir compte de leurs attentes et réserves, auxquelles nous souhaitons ici nous associer.

 

Restant à votre disposition pour tout échange à ce sujet, je vous prie d’agréer, monsieur le Président l’expression de ma haute considération.

 

 

  Razzy HAMMADI           Tania ASSOULINE