publié le 11 janvier 2013
Face à la crise, le gouvernement agit concrètement au service des Français et pour l’avenir

emploiLe Parti socialiste lance cette semaine une campagne populaire avec notamment 2 millions de tracts pour mieux faire connaître les décisions économiques et sociales majeures prises par le gouvernement en 2012 et qui vont produire leurs effets dans les mois qui viennent. La bataille est engagée sur tous les fronts : celui de la croissance, avec le pacte européen adopté en juin dernier ; celui de la compétitivité, avec le crédit d’impôt et la Banque publique d’investissement ; et bien sûr le front de l’embauche avec les emplois d’avenir et les contrats de génération.

Le Président de la République a fait de l’emploi la grande cause nationale de l’année 2013, en fixant l’objectif «d’inverser coûte que coûte la courbe du chômage ».

Rien ne sera possible sans un dialogue social ambitieux. C’est pourquoi une délégation du Parti socialiste, conduite par le Premier secrétaire, recevra dès cette semaine les représentants de toutes les organisations syndicales. Les partenaires sociaux mènent depuis plusieurs mois une négociation sur la sécurisation du travail qui doit être une avancée pour faire reculer la précarité et pour favoriser l’emploi.

Personne n’ignore l’ampleur de la tâche : la hausse du chômage vient de loin, puisqu’elle s’est amorcée avant même la crise en mars 2008. Cela en dit long sur la responsabilité du précédent Gouvernement mais aussi sur le temps qu’il faudra pour redresser la barre.

Dans ce combat pour l’emploi, le Parti Socialiste entend jouer aussi tout son rôle : le temps du volontarisme politique est venu. A cette fin, le Bureau National a décidé de créer en son sein une Commission Spéciale pour l’Emploi. Animée par le Secrétaire National au Travail et à l’Emploi sous l’autorité du Premier Secrétaire, elle regroupera les Secrétaires Nationaux concernés, des parlementaires et des élus socialistes de différentes collectivités locales.

Cette commission aura pour mission de contribuer à la mobilisation de tous les acteurs (partenaires sociaux, élus locaux, associations, représentants de l’enseignement supérieur et de la formation,…) autour des nouveaux outils de la politique de l’emploi, ainsi que sur des mesures de soutien au pouvoir d’achat et aux salaires, mais aussi de réfléchir à l’avenir.

Il a été décidé d’ouvrir d’ores et déjà trois chantiers – le premier sur le rôle et les droits des salariés dans l’entreprise et la répartition de la valeur ajoutée, le second sur la progression professionnelle tout au long de la vie et le troisième sur la santé et les conditions de travail – qui donneront lieu à trois grandes journées de réflexion associant largement tous les acteurs concernés de la société.

Elle se nourrira du travail mené sur le thème de l’emploi dans toutes les fédérations du Parti Socialiste.

En savoir plus :

> Télécharger le document de campagne