publié le 4 septembre 2012
Graffiti sur le collège Paul Eluard

Je condamne avec la plus grande fermeté l’acte d’antisémitisme qui a été découvert aujourd’hui sur le site du collège Paul Eluard. L’apposition d’un graffiti de nature antisémite dans ce territoire de mixité et de tolérance qu’est notre ville de Montreuil doit alerter chacun d’entre nous.

Cet incident ne doit pas être sous-estimé, car ce sont les valeurs de solidarité, de respect et d’égalité qui sont ici bafouées, et je me sens directement touché par cet acte inadmissible.

 

Je m’attriste de voir un haut lieu de l’éducation nationale souillé par les vestiges de l’ignorance. En cette période de rentrée scolaire, j’y vois un des nombreux chantiers de l’éducation nationale, et la preuve qu’au-delà d’ingénieurs, d’artisans ou de médecins, l’école française doit avant tout former des citoyens.

 

J’appelle l’ensemble des acteurs politiques du territoire de Montreuil à prendre la mesure de cet acte et rencontrerai, comme cela a été fait avant l’été, l’ensemble des associations israélites de Montreuil et de Bagnolet afin d’échanger sur la question et d’apporter des solutions appropriées, notamment au travers d’une coordination accrue des associations autour de nos commémorations.

 

Si cet évènement est aujourd’hui médiatisé, il ne constitue pas cette année le premier acte de nature antisémite.