publié le 20 septembre 2012
Fermeture de PSA Aulnay

Après plusieurs mois de doutes et d’inquiétudes pour les habitants de la Seine-Saint-Denis, le verdict  de la direction de PSA est tombé hier. En France, ce sont 8000 personnes qui perdent leurs emplois.

 

A Aulnay, ce ne sont pas les promesses d’accompagnement des salariés licenciés qui occulteront l’arrêt d’une usine emblématique de notre territoire. Après des mois de combats au côté de ces travailleurs, ces annonces ne suffisent pas à atténuer le choc ainsi que l’émotion suscitée par une telle déclration brutale.

 

Pourtant, pas moins de 4 milliards d’euros d’aides de l’Etat auront été mobilisés en faveur de Peugeot ces dernières années, des milliards symboles d’une politique de courte vue, sans contrôle et encore moins dotée d’une quelconque stratégie. Les leçons de ces errances doivent être tirées.

 

Face à l’urgence de la situation,  la définition d’une stratégie, à l’instar du plan automobile notamment, s’impose. La mise en place d’un  Ministère du redressement productif est un outil décisif pour permettre aux territoires dynamiques comme celui de la Seine-St-Denis  de conserver et de développer leur industrie.